Comment avoir une alimentation zéro déchet

pexels-polina-tankilevitch-3735169

Le gaspillage est synonyme de déchet. Consommons de manière responsable et éthique. Nous pouvons modifier ces mauvaises habitudes, en commençant par des petits gestes au quotidien, pouvant apporter de gros changement par la suite. Découvrez quelques points pour parvenir à ce but, celui d’avoir une alimentation zéro déchet.

Arrêter les gaspillages alimentaires

Sachez que le tiers des nourritures produites au niveau mondial atterrissent dans les déchèteries, c’est un véritable gâchis.

Réorganiser le rangement dans votre réfrigérateur

Avant de jeter quoi que ce soit, il est important de bien lire la date de péremption d’un produit, mais également sa date limite de consommation. Il y a beaucoup de produits qui, malgré la date limite, peuvent encore être consommés et peuvent ne pas être jetés inutilement dans les poubelles. 

Vous pouvez aussi bien organiser le rangement dans le réfrigérateur pour réduire le gaspillage. Pour ce faire, mettez, par exemple, ceux qui sont plus périssables plus proche de l’ouverture, et ceux qui ont une plus longue date de péremption dans le fond.

Ne pas se baser sur l’apparence des produits  

Aujourd’hui, il y a des magasins qui vendent des fruits et légumes dits « non calibrés » ou qui, autrefois, ont été écartés de la distribution à cause de leur apparence peu attirante. Vous pouvez acheter vos fruits et légumes en consultant la liste de ces magasins qui commercialise des produits labellisés « les gueules cassées ».   

Les entreprises comme les boulangeries, les restaurants, les crèmeries proposent de récupérer les produits non vendus le jour et les vendre le soir même, à des prix cassés, grâce à l’application Too Good To go. Pour ceux qui n’ont pas de contrainte particulière en matière d’alimentation, vous pouvez y trouver votre bonheur. Les colis offerts peuvent vous surprendre.

Préférez les produits dont la date limite de consommation ou est proche plutôt que ceux dont la date de péremption est encore très loin. En prenant ces produits, vous pouvez négocier facilement le prix.

En principe, les fruits et légumes qui sont exposés à l’étalage sont ceux qui sont de belle allure, mais votre vendeur possède toujours des fruits et légumes de seconde classe, qui sont moins bien jolis ou peu abîmés, qu’il vendra moins cher, mais que vous pouvez encore consommer. Il existe même des marques de confiture très connues, créées uniquement à partir de fruits invendus. Pour vraiment avoir zéro déchet, vous pouvez faire de la soupe avec des fanes de carottes ou de betteraves, ou aromatiser vos craquelins avec de la pulpe de jus de légumes.

Réduire les emballages

Les emballages alimentaires sont aussi un des plus importants facteurs de la prolifération des déchets. Si nous optons pour l’achat en vrac, leurs utilisations diminuent fortement. Aujourd’hui, les points de vente en vrac sont en pleine expansion. Repérez les points de vente près de chez vous.

On peut localiser ces points de vente via Consovrac, une application que vous pouvez installer sur votre smartphone. L’achat en vrac est très pratique, surtout pendant les vacances. Pour ce type d’achat, choisissez les sacs adaptés ou vous pouvez en fabriquer vous-même, avec des tissus ou de vieux draps inusités. 

Pareil pour les produits nécessitant un contenant comme vos boissons chaudes, les aliments préparés, etc., vous pouvez amener vos propres récipients ou contenants si vous faites vos courses dans des commerces de proximité. 

Privilégiez aussi l’utilisation d’emballages recyclables et respectables de l’environnement. Si les produits en vrac ne vous tentent pas, il existe également des formats familiaux pour une conservation durable. Choisissez les plats faits maison plutôt que les plats à emporter. Ainsi, il y aurait moins d’emballage à jeter, et la cuisine maison est plus succulente. 

Vous pouvez par exemple, faire vos mayonnaises vous-même, vos sauces tomates. Sachez q’un jus naturel fait maison contient plus de vitamines que celui en bouteille. Les fruits et légumes achetés bio vous procurent plus de vitamines, car vous pouvez manger avec leur peau. Les procédés bio pensent plus à la conservation de l’environnement et produisent le minimum possible de déchets. 

Refuser d’acheter des produits emballés en excès inutilement participe à un meilleur respect de l’environnement, et aussi à conscientiser les marques à produire moins d’emballage qui ne font qu’augmenter les déchets.

Employer des objets réutilisables liés à l’alimentation 

Comme solution facilitée, ou peut-être par manque de temps, nous préférons aujourd’hui tous les ustensiles de cuisine jetables, car nous sommes toujours pressés et n’avons pas le temps de faire la vaisselle. Nous devons cependant les remplacer par du solide et du durable, car ces ustensiles jetables sont utilisés en très de temps et ne deviennent des déchets considérables après leur utilisation.

Par exemple, utilisez des serviettes en tissu au lieu des serviettes en papier ou des essuie-tout. Optez pour de véritables verres au lieu des gobelets en plastique. Remplacez les papiers sulfurisés par des toiles cirées. Au lieu des sacs de congélation, mettez vos aliments à congeler dans des bocaux ou des plats en verre avec couvercle. Apprenez de boire directement dans votre verre et évitez les pailles qui sont en fait des déchets superflus. Si vous devez toutefois utiliser des pailles, servez-vous des pailles réutilisables, en acier ou aussi en verre.

Opter pour des ustensiles de cuisine durable 

Les ustensiles durables empêchent de les renouveler fréquemment, et limitent ainsi les déchets. On trouve beaucoup de magasins spécialisés dans ce domaine. Vous pouvez également visiter des sites spécialisés pour trouver des ustensiles ou des produits robustes en cuisine. Vous pouvez trouver des récipients qui sont en même temps adaptés pour le four et le congélateur.

Donner une seconde vie à vos appareils et vos ustensiles de cuisine

Si vous avez de vieux appareils électroménagers cassés, vous pouvez les réparer, les donner ou aussi les revendre. Il en est de même pour les ustensiles de cuisine que vous n’employez plus. Donnez-leur une seconde vie pour donner des travails aux collecteurs et réparateurs de ces machines et ustensiles. Faites un inventaire chez vous, vous verrez qu’il y a plus de choses inutiles que nécessaire. Arrêtez de les stocker tout ce qui ne vous sert plus à rien. Vous pouvez les vendre via des sites des petites annonces dédiées aux ventes d’occasion. Il est possible que vous aussi, vous y trouviez quelque chose d’utile.

Essayez et adoptez la consommation collaborative. Pa exemple je prête un hachoir à mon voisin comme lui également peut m’emprunter une râpe. Vous n’êtes pas obligé d’acheter un appareil qui vous servira peut-être qu’une fois en une année.

Valoriser les déchets organiques

Pour vous qui possédez un coin jardin, faites du compost avec vos déchets. Pour ceux qui vivent en appartement, c’est plus compliqué, mais c’est possible et le lombricompostage est favorisé (c’est-à-dire avec des vers) pour éviter les mauvaises odeurs, car il y a décomposition rapide des déchets. Pour vos épluchures, l’adoption de poules réduira celles-ci ou même les fera disparaître. Elles les mangeront, mais en plus, vous aurez des œufs frais régulièrement quand elles atteindront l’âge de pondre.

Conclusion

Si vous suivez ces conseils, vous économiserez de l’argent, mais aussi vous contribuerez moins à produire des déchets inconsciemment. Ce qui sera bénéfique pour l’environnement et la planète toute entière. Certes, il s’agit d’un tout nouveau mode de vie à adopter, mais qui sera très bénéfique particulièrement pour les séniors. En effet, ces derniers pourront trouver satisfaction dans l’amélioration de leurs méthodes de consommation.